• Accueil
  • > Recherche : village en france

Résultats de votre recherche

Brousse le château (12)

Posté par villagesenfrance le 26 septembre 2010

Un des plus beaux village de France !!! Un des 10 en Aveyron.

Brousse le chateau
Album : Brousse le chateau

12 images
Voir l'album

Perché sur un éperon rocheux, le château-fort fut bâti au IX° siècle et remanié jusqu’au XVII°s. Il fut la propriété des seigneurs d’Arpajon durant 500 ans. Monument historique, il protège un des « plus beaux villages de France ». Pour y accéder, il vous faudra passer le vieux pont « crouput » datant de 1366, grimper à travers les ruelles anciennes encore pavées … Et puis, après avoir fait une halte à l’église du XV°s, consacrée à Saint-Jacques le Majeur, vous pourrez découvrir cette forteresse.

Du Moyen-Age, elle a conservé son enceinte fortifiée, son chemin de ronde ainsi que 5 tours de défense. On peut parcourir le rempart, visiter les tours, les appartements du seigneur datés de la Renaissance. Panoramas, lieux d’expositions de peintures et sculptures, animation scolaire …

Cette vallée est en prolongement des gorges du Tarn, avec son relief particulièrement pittoresque et naturel offre également des sentiers aux amateurs de randonnées avec possibilité de se restaurer dans un relais gastronomique.

Publié dans Villages Aveyron 12 | 3 Commentaires »

Viala du Pas de Jaux (12)

Posté par villagesenfrance le 26 septembre 2010

vialadupasdejaux.jpg

C’est de très loin en venant de Sainte-Eulalie, que l’on aperçoit au dessus de l’horizon, l’imposante tour grenier des chevaliers hospitaliers du Viala du Pas de Jaux, en cours de restauration, cité templière comportant la plus haute et la plus importante tour grenier du Larzac.

Depuis peu, on peut accéder au sommet de cette tour, nous permettant de jouir d’un vaste panorama: à proximité terres cultivables et au lointain terres de parcours. C’est en ce lieu plus qu’en tout autre que l’on appréciera le mieux l’identité agro-pastorale du plateau avec ses allées de buis centenaires, ses lavognes (points d’eau pour abreuver les bêtes), ses drailles et passades (voies réservées au passage des troupeaux) qui marquent à tout jamais de leur empreinte séculaire le paysage.

L’exceptionnelle tour rectangulaire est haute de 5 étages et domine donc toute l’immensité du causse qui l’entoure. Elle a été batie au XV° siècle pour la sécurité des habitants, de leurs biens et de leurs animaux, à côté des bâtiments des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui existaient déjà au début du XIV° siècle.

 

Publié dans Cites Templieres | Pas de Commentaires »

Tourrettes-sur-Loup (06)

Posté par villagesenfrance le 17 mai 2010

Tourrettes sur loup
Album : Tourrettes sur loup

11 images
Voir l'album
Tourrettes sur Loup est un village médiéval des Alpes Maritimes situé entre Nice et Cannes, dans les terres, perché sur son éperon rocheux. Le territoire est constitué de 2 parties distinctes, sensiblement séparées par la route Vencel/Grasse qui traverse le bourg est/ouest : au nord, relief aride s’élevant rapidement jusqu’au plateau karstique et désolé de Saint-Barnabé ; au sud et à la Madeleine (ouest) collines boisées adoucies où se dispersent de belles résidences.

Le village porte son nom seulement depuis 1984 à la suite du recensement de 1982. Il fut cité dès 1024 « Castrum de Torretis », portant le nom de Tourrettes les Vence du 16° siècle à la révolution.

Ce fut la seigneurie des Villeneuve du 14° à 1789, puis elle fut érigée en marquisat.

Cette petite cité, perchée au vif d’un plateau-falaise, comporte un magnifique ensemble médiéval d’une grande tenue: les maisons forment l’enceinte, tout le charme des villages anciens : lacis de ruelles, voûtes, escaliers extérieurs, calades, passages couverts, vieux porches et linteaux, restes de l’appareil défensif : courtines et 2 portes de ville ; tour-beffroi d’origine 12°s remanié, intégrée au château des Villeneuve 15/18°s restauré (actuelle mairie).

Son Eglise, Saint-Grégoire-le-Grand, date du 15 et 16° siècle, elle fut remaniée et restaurée: oman tardif dans son ensemble, porte romane 1552, clocher carré à flèche, nef unique avec voûte en berceau, parties avec très bel appareil; triptyque 16°s attribué à Bréa, retable en bois sculpté 16°s aussi 16ème, retable du 17°s et l’autel dédié à Mercure en réemploi.

A voir « absolument » les villages d’Eze, Gourdon et Saint-Paul de Vence

Publié dans Villages Alpes-Maritimes 06 | Pas de Commentaires »

Eze (06)

Posté par villagesenfrance le 29 avril 2010

Eze
Album : Eze

12 images
Voir l'album
« Les pieds dans la Méditerranée, la tête dans le ciel et les montagnes pour couronne », la devise d’Eze résume bien sa situation. Planté sur un éperon rocheux à 429m au dessus de la mer, ce véritable nid d’aigle domine la Riviera avec panache.

Eze présente la particularité de s’étager sur 3 sites différents, reliés par des routes ou des chemins pédestres: la grande corniche, la moyenne corniche, voie d’accès à la cité médiévale et la basse corniche en bordure de mer.

Les traces d’occupation les plus anciennes remontent à 2,000 ans avant JC. Les populations locales décidèrent sans doute de s’installer sur le piton rocheux vers le 10° siècle lorsque les sarrasins ravageaient la région.

Fief de la famille Riquier, Eze est contrôlé par les comtes de Provence puis par la maison de Savoie avant d’être définitivement rattaché à la France en 1860.

Désenclavé par la construction de la route de la Grande Corniche (19°s), par l’arrivée du chemin de fer en bordure de mer et surtout par l’ouverture de la route de la moyenne Corniche en 1926, le village vit désormais du tourisme. Son cachet médiéval impressionne toujours les visiteurs.

Venelles tortueuses et passages bordés de maisons dont la pierre prend une belle teinte dorée au soleil, anciennes bergeries transformées en boutiques d’artisanat et galerie d’art … le charme opère !

Le village médiéval est un enchevêtrement de ruelles pentues qu’interrompent parfois des placettes. La pierre nue se marie avec la tuile orangée pour l’enchantement du regard.

Publié dans Villages Alpes-Maritimes 06 | 2 Commentaires »

Eden Parc (07)

Posté par villagesenfrance le 28 avril 2010

Un parc à faire connaitre aux touristes de passage dans l’ARDECHE )
EDEN PARC est un lieu paisible, qui domine le centre ville de Tournon avec un magnifique panorama.
Du haut de son belvédère une vue généreuse sur le Rhône, le château et les vignobles de TAIN L’HERMITAGE vous captive.
Vestige du Parc de l’ancien couvent de Notre Dame, l’endroit est un lieu magique. Petits ponts, tour, bassins, arbres aux essences diverses, un havre de paix où il fait bon flâner et se reposer en toute tranquillité.
D’une superficie d’un hectare, le parc a su garder son charme d’antan. Lieu privilégié des religieuses, il est entouré d’anciennes murailles, de chemins étroits et d’un ruisseau qui prend sa source du haut de la montagne. Des petits ponts sont encore bien présents, ainsi que des vestiges d’anciennes habitations. Des marches conduisent jusqu’au belvédère, traversées par les zones ombragées des arbres qui dominent l’ensemble e promeneur peut imaginer l’atmosphère douce et apaisante que ce lieu pouvait procurer à la méditation.

montages2221.jpg 

LIEU DE BEAUTE PAYSAGERE
Ce parc domine la ville de Tournon, et offre une vue incomparable sur le fleuve Rhône, séparation naturelle avec sa ville jumelle de Tain l’Hermitage.
Les vignobles de l’Hermitage donnent un cachet tout particulier au site par leur exposition en espalier tout au long de la rive opposée.
L’aspect sauvage du parc est domestiqué par la recherche d’une pureté dans la présentation des diverses familles botaniques, que le temps viendra développer.
Le cachet, la magie du site, la pierre, l’eau, la
sculpture appellent le peintre, le compositeur sont
gagnés peu à peu par le charme d’une nature
à peine apprivoisée.
Au travers de la poésie du site , et de la création de son jardin botanique, il est appelé à devenir un lieu de vie pour les enfants, les familles, les seniors, les touristes et croisiéristes étrangers mais aussi les artistes.
EDEN PARC avec son encadrement de haute qualité assurera l’accueil des enfants des écoles pour transmettre toute une connaissance de la nature, la botanique illustrée, en lien avec les aspirations nouvelles de développement durable, de respect des richesses naturelles, de leur transmission au même titre que l’histoire et la culture, de l’ensemble du patrimoine ainsi composé.
Ancien couvent, l’âme et le recueillement des sœurs continue de distiller la tranquillité de l’esprit, l’approche d’un monde autre que fait de valeurs marchandes . Croyance , spiritualité, philosophie trouvent un lieu de rencontre

Publié dans !! Faites vous connaitre !! | 3 Commentaires »

Montaren-et-Saint-Médiers (30)

Posté par villagesenfrance le 7 décembre 2009

Montaren
Album : Montaren

8 images
Voir l'album
A 3 km d’Uzès, sur la route menant à Alès, se trouve Montaren qui s’est développé aux côtés de la Cité Ducale, pour être aujourd’hui le troisième village du canton. Montaren se distingue par sa beauté, par le nombre et l’originalité de ses puits communaux disséminés dans tout le village. Le château (bâtiment 15ème en équerre, remanié 19ème, créneaux, mâchicoulis) et la Tour Sarrazine du 15°s, campés au milieu du village, ne se visitent pas.
Saint-Médiers (ancien prieuré), magnifique hameau accroché à la colline, bénéficie d’un ensoleillement exceptionnel. Il s’étale au-dessus des vignes au nord du village de Montaren. De nombreux chemins balisés permettent aux amoureux de la nature de belle promenades à pied ou à cheval (pistes balisées du Haras National), dans un environnement de grande beauté.

L’église de Saint-André et Saint-Médiers date du 17° et 19°s.

Adécouvrir également les moulins en ruine et la Tour d’Arbeyre, ancienne verrerie au hameau de Saint-Médiers.

Publié dans Villages Gard 30 | Pas de Commentaires »

Montfaucon (30)

Posté par villagesenfrance le 7 décembre 2009

Montfaucon, site pittoresque, existe depuis le néolithique. Un lieu dit « Pas d’Hannibal » rappelle que le célèbre général carthaginois traversa le Rhône près de l’actuel village.

Ce Fief fut connu dès le 11ème, possédé au 15ème par Claude de Laudun de Vèzenobre, sénéchal de Beaucaire

Edifié au 11e siècle, sur le rocher de St Maur, le château fort féodal permettait autrefois le contrôle du trafic fluvial et la perception des droits de péage.

montfaucon.jpg


Détruit en partie au 16e siècle, pour une raison encore inconnue, il fut restauré et agrandi au siècle dernier (1891) par le Baron Louis de Montfaucon. En souvenir de sa mère Agatha Clavering, il donna au château un style écossais unique en France par sa forme triangulaire.

Depuis 1913, le château est répertorié monument historique

Il surplombe la rive droite du Rhône face à Chateauneuf du Pape.

Aujourd’hui, le Domaine s’étend sur une centaine d’hectares dont 45 ha dédiés à la vigne, avec une grande variété de cépages de la Vallée du Rhône.

Quelques vestiges préhistoriques et antiques sont à découvrir:

  • Oppidum de St-Maur : tumulus des 5ème et 4ème av.J.-C.Oppidum des Eysselets : tombe augustéenne avec mobilier.

  • Tombe gallo-romaine avec mobilier, aux Jouanas.

A voir également l’église datant de 1841, la chapelle St Maur reconstruite au 19e siècle et la chapelle romane St Martin (10e siècle).

Source: http://www.gard-provencal.com

Publié dans Villages Gard 30 | Pas de Commentaires »

Fourcès (32)

Posté par villagesenfrance le 16 novembre 2009

Fourcès
Album : Fourcès

8 images
Voir l'album
Fourcès, village du Gers de 300 habitants et bastide gasconne, est classé parmi les plus beaux villages de France.

Ce village féodal doit son originalité à sa forme circulaire. Son histoire et son architecture en font un des joyaux de l’Armagnac. Ce village d’une vingtaine de maisons au départ fut construit autour d’un château au donjon de bois.

De nombreuses et magnifiques « curiosités» font la renommée de Fourcès:

  • Une bastide anglaise atypique: rare bastide a avoir une forme ronde avec une grande place de 75 mètres de diamètre.

  • Un ancien Castelnau: la seigneurie de Fourcés, vers l’an mille est l’une des plus importante de Gascogne. Le château, demeure seigneuriale, occupe alors la place centrale du village, c’est une motte « castrale » entourée de fossés ou « castellum ». Au début du 11°s, la place forte défend la souveraineté de la Gascogne convoitée par la puissante Aquitaine. Mais le fief est vaincu et passe du comté de Gascogne au duc d’Aquitaine.
    Un siècle plus tard, en 1279, au traité d’Amiens, l’Agenais avec Fourcès deviennent anglais.

  • Le chemin de ronde: il épousait les fortifications de la bastide, c’est le chemin que l’on devait suivre pour contourner les fortifications et atteindre l’une des portes d’entrée à la bastide.

  • Le château médiéval: la tour ronde date du 15°-16°s. Il fut transformé en Hôtel 3 étoiles-restaurant tout en respectant l’architecture de l’époque. A voir à proximité le vieux pont médiéval du 15°s

  • L’église paroissiale Sant-Laurent: à l’extérieure de la bastide, l’église plus récente, Moyen-âge, mais a été en partie refaite à la fin du 19°s. Le chevet et le clocher de style gothique sont les témoins du temps passé.

  • Tour de l’horloge de Fources: porte tour carrée typique des bastides permettant l’accès à la bastide. C’est également un beffroi avec un magnifique clocheton pyramidal au sommet. Les portes n’étaient fermées et gardées que la nuit, les gardes élisaient domicile au rez de chaussée de la tour avec en équipement quelques arbalètes.

Publié dans Villages Gers 32 | Pas de Commentaires »

Sainte-Eulalie de Cernon (12)

Posté par villagesenfrance le 13 octobre 2009

Sainte eulalie de cernon
Album : Sainte eulalie de cernon

11 images
Voir l'album
La cité templière de Sainte-Eulalie de Cernon a la commanderie Templière et Hospitalière la mieux préservée de France. Lorsqu’au 12° siècle les Templiers s’installèrent à Sainte-Eulalie, ils y construisirent leur Commanderie, qui sera leur siège sur le Larzac; puis à la chute de l’ordre (14° siècle), il accueillera les Hospitaliers jusqu’à la révolution française.

Cet ensemble englobe la haute tour carrée à l’extrémité de la place. Sur la façade, les étroites fenêtres du 14°s ont été remaniées au 17° siècle. La tour fut construite au 15°s, elle abrita le cabinet de travail du dernier commandeur de Sainte-Eulalie, Jean-Antoine de Riqueti-Mirabeau et la prison.

Sont à voir également l’église romane templière, la place centrale du village avec sa fontaine majestueuse, la cour intérieure de la Commanderie et le bâtiment communautaire avec ses 4 salles (fresques, chambre des capucins et l’échauguette, le dortoir des moines et la salle d’honneur).

L’église date du 12° siècle mais son sens a été inversé en 1642 par les travaux du bailli de Bernuy-Villeneuve, à qui on doit le remarquable portail ainsi que la fontaine. Jusqu’au 17°s, le cimetière se trouvait sur la place.

Enfin, la porte principale est l’entrée de l’enceinte protégeant le village. Elle fut élevée de 1442 à 1446. Le mur d’enceinte a conservé sa hauteur initiale de 10 à 12m. Au 19°s, des maisons sont venues s’appuyer contre la muraille.

A voir aux environs proches les autres cités templières de La Cavalerie et la Couvertoirade.

Publié dans Cites Templieres, Villages Aveyron 12 | Pas de Commentaires »

La Couvertoirade (12)

Posté par villagesenfrance le 13 octobre 2009

La couvertoirade
Album : La couvertoirade

13 images
Voir l'album
Au sud du département de l’Aveyron, la Couvertoirade, un des plus beaux villages de France, témoignage de la présence des Templiers et des Hospitaliers.

Le village classé et protégé, bâti au pied du château Templier du 12° siècle et de l’église, s’est doté d’une enceinte fortifiée au 15° siècle du temps des Hospitaliers admirablement conservé.

Aux détours des ruelles bordées de maisons caussenardes modestes datant du 15° siècle et d’hôtels particuliers du 17°s, les échoppes et galeries d’art invitent à la détente. L’accès aux remparts et une visite guidée vous sont proposées.

Le village est visité depuis des décennies et surprend toujours lorsqu’on voit surgir du chaos rocheux les tours intactes de son enceinte. Par son état de conservation exceptionnel, le village possède tous les éléments de l’urbanisme médiéval et le visiteur sera toujours frappé par les trésors qu’il renferme.

L’église de la couvertoirade, d’un plan très simple, nef unique et choeur carré a été construite par les Hospitaliers au 14° siècle.

Le cimetière, aujourd’hui désaffecté, a conservé son mur de clôture et a été coupé en 2 par la muraille de l’enceinte fortifiée de 1439 (l’ancien cimetière avec ses stèles discoïdales)

A voir également, le château authentiquement templier, les vestiges de l’église pré-romane de Saint-Christol 11° siècle, …. les autres cités templières de Sainte-Eulalie de Cernon et La Cavalerie.

Publié dans Cites Templieres, Villages Aveyron 12 | Pas de Commentaires »

12345...10
 

Chiara |
Les apprentis comédiens |
mes ouvrages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | masque
| La magie dans tous ses états.
| Famille-Amis-Echanges-Loisi...