• Accueil
  • > Villages Pyrenees Orientales 66

Latour de France (66)

Posté par villagesenfrance le 26 février 2008

Latour
Album : Latour

1 image
Voir l'album
Appelé à l’origine Triniac, la construction d’un château avec forcément une tour sur une petite colline située dans un méandre de l’Agly, a entraîné à la fois le déplacement de la population et le changement du nom de la commune: Latour de France. Il appartenait au 14ème à deux familles et revint définitivement à Guillaume de Vivier après la décision de Philippe VI de Valois.

Il reste du château du 14°s et de ses remparts, des ruines assez importantes, qui méritent une restauration rapide.

L’église paroissiale Notre-Dame-de-l’Assomption a été reconstruite au XVIIe siècle sur l’emplacement d’un édifice plus ancien: les restes de l’église primitive dits « cour de l’hôpital » , dont on a conservé l’abside romane et le clocher.

Avoir comme édifice éligieux également la Chapelle Saint-Martin (habitation) datant du 12ème/13ème, avec ruines d’une enceinte et porte fortifiée, et enclos.

En se promenant dans les rues et les ruelles, on découvre tout le charme d’un village où, parfois de façon un peu anarchique, se mêlent des maisons très anciennes et des (re)constructions plus modernes, la grande fontaine publique de 1853. A noter également le Tunnel creusé sous le village en 1680 pour alimenter en eau la plaine d’aval.

Deux balades s’imposent : l’une le long des berges de l’Agly, l’autre sur le plateau de la Tourèze, où l’on découvrira un ensemble exceptionnel de constructions en pierres sèches.

Publié dans Villages Pyrenees Orientales 66 | Pas de Commentaire »

Eus (66)

Posté par villagesenfrance le 26 février 2008

Eus
Album : Eus

9 images
Voir l'album
Entre la vallée du Conflent et le mont Canigou coiffé de neiges éternelles, la magnifique petite cité d’Eus, classée parmi les plus beaux villages de France, fut construite dans un but défensif sur un mamelon jadis dominé par le château des comtes de Cerdagne. Conçu pour la défense, Eus a repoussé en 1598 les français et en 1793 l’armée espagnole qui dominait alors le Conflent.
http://www.eus-village.com

A voir les ruines du château médiéval, le Presbytère, l’ancienne église paroissiale Saint-Etienne et Saint-Vincent (église du bas) 11ème, complétée jusqu’au 13ème : nef à un seul collatéral, abside 13ème, chapiteaux, porte méridionale ; 2 autels romans, retables de saint Gaudérique 17ème et de saint Vincent 18ème.

La nouvelle église Saint-Vincent (église du haut) 1726/1743 : nef unique avec chapelles latérales précédée d’un clocher-porche et terminée par une abside droite ; mobilier : retable du maître-autel par Paul Sunyer, retable du Rosaire 1690, Christ 18ème, 5 statues de saints 18ème.

Finir la balade par l’Eglise abandonnée de Comes d’origine romane, restaurée au 17ème et des 2 oratoires.

Publié dans Villages Pyrenees Orientales 66 | 4 Commentaires »

Castelnou (66)

Posté par villagesenfrance le 25 février 2008

Castelnou
Album : Castelnou

14 images
Voir l'album
Au centre d’un magnifique cirque de collines sur les derniers contreforts du Canigou, le château de Castelnou prend appui sur une arête schisteuse et coiffe de ses murs crénelés le village fortifié à l’architecture catalane

Un des Plus Beaux Villages de France

Dans la plaine du Roussillon, au sud-est de Perpignan, ce vieux village fortifié est niché au pied d’un ancien château féodal remanié au siècle dernier. Les vestiges de ses remparts datant du XIIIe siècle entourent des ruelles pavées, bordées de maisons aux teintes ocrées, soulignées de lierre et de lauriers-roses. Un certain nombre d’artistes et d’artisans y ont trouvé un cadre propice à leurs activités, qui concourent à l’animation de cette commune viticole où l’on peut déguster les excellents vins rouges produits dans la région.

Aux alentours, découvrez l’église de Fontcouverte, les villages de Ste Colombe, Ile sur Têt et Eus . Vous pouvez également passer vos vacances au soleil sur la Côte Vermeille entre Elne et Cerbère en faisant une halte touristique à Collioure.

Source: http://www.villagesdefrance.free.fr

Généralités historiques

  • Siège d’une vicomté créée en 990 dont le titulaire est mentionné dès l’an 1020, lieu d’origine d’une des familles les plus importantes du Roussillon.
  • Le village fut tôt fortifié et son château restauré en 1875.
  • Armes parlantes : « château » (écu de 1288).

Architecture civile

  • Un des « plus beaux villages de France ».
  • Château 10ème/15ème dominant le village, restauré 19ème.
  • Village médiéval fortifié : enceinte fortifiée 13ème, porte, rues pavées et en escalier.
  • Tour à signaux extérieure aux remparts.
  • Vestiges du donjon de Majorca.

Architecture sacrée

  • Eglise paroissiale Sainte-Marie romane: nef unique, abside semi-circulaire ; portail, porte avec pentures 12ème ; cadran solaire 1828, croix en fer forgé 17ème ; mobilier : retable du choeur 18ème, retable de la Vierge vers 1637, retable du Rosaire fin 17ème, statue de saint Antoine de Padoue 18ème, 2 Christ 17ème, tableau du Christ 17ème ; sacristie : statue de saint Isidore 17ème, 5 plats de quête 18ème, calice vers 1680.

Publié dans Villages Pyrenees Orientales 66 | Pas de Commentaire »

Caramany (66)

Posté par villagesenfrance le 25 février 2008

caramany
Album : caramany

6 images
Voir l'album
Le village de Caramany est entouré par les crêtes calcaires des Corbières. L’ensemble du site donne l’impression d’une vaste cuvette au milieu de laquelle émerge sur son piton rocheux le village autrefois fortifié.

Une promenade dans le bourg montre que le château du 13°/14°s existe toujours, même s’il a été morcelé en trois après la Révolution.

On trouve également des restes assez importants de fortifications comme la porte datant du 13°s.

L’église paroissiale « Saint-Etienne » est un édifice à une nef, avec trois chapelles latérales au nord et une au sud, de construction assez tardive de la fin du XVe siècle.

La principale curiosité de cette église est son clocher aux allures asiatiques, bâti entre 1845 et 1848 à l’initiative du curé François Bria, qui en traça le plan.

Quelques curiosités sont également à découvrir sur le site comme l’ancien presbytère dont les caves sont aménagées en caveau de dégustation et en musée, la fontaine 1813 et moulin à vent hors du village ainsi que l’Oratoire hors du village.

Publié dans Villages Pyrenees Orientales 66 | Pas de Commentaire »

Bélesta (66)

Posté par villagesenfrance le 25 février 2008

Bélesta
Album : Bélesta

5 images
Voir l'album
C’est dans un village perché des Fenouillèdes qu’un château musée* superbement restauré présente une étonnante reconstitution de la tombe, l’impressionnante série de poteries et objets de parure qui y furent découverts, des diaporamas et documents qui expliquent la vie quotidienne à l’époque néolithique, mais aussi le travail des archéologues.

Il s’agit du village de Bélesta, village-frontière entre la France et le Roussillon jusqu’au traité des Pyrénées qui fut fortifié très tôt.

L’architecture du bourg est très diversifiée et mérite le détour:

  • moulin à vent.

  • Ensemble médiéval, puits couvert avec croix ; architecture rurale : linteaux, escaliers, balcons.

  • Château de Caladroy (domaine viticole) : tour et courtine nord 1292.

  • Ruines du château 1262 (en cours de restauration) et portes fortifiées.

  • Croix et bornes-frontière dans la campagne.

  • Eglise paroissiale Saint-Barthélemy, fortifiée 1173/1648 : retable 1645 dit du « voeu de Louis XIII » ; ancienne table d’autel et cuve baptismale ; toile 17ème ; cloches gothique et 1613.

  • Ruines de l’église romane Saint-Barthélemy de Jonquerole, avec enceinte fortifiée.

  • Croix de cimetière 1746 devant l’église.

  • Oratoires 17ème et 18ème.

*Château-musée : préhistoire récente; trésor archéologique ; reconstitution de la sépulture collective ; la vie des éleveurs et agriculteurs il y a 6000 ans.

A découvrir à proximité la grotte préhistorique découverte en 1983 (sépulture collective du 4ème avant J.-C.) et les villages de Caramany et la Tour-de-France.

Publié dans Villages Pyrenees Orientales 66 | Pas de Commentaire »

Banyuls sur mer (66)

Posté par villagesenfrance le 25 février 2008

 

Banyuls
Album : Banyuls

11 images
Voir l'album
Patrie du sculpteur Maillol, station balnéaire la plus méridionale de France, et port de plaisance de renom, Banyuls-sur-mer est un centre viticole mondialement connu et reconnu. Il est situé au pied du massif des Albères, dans une crique formant plage de sable et de galets, partout entourée de vignes et de coteaux escarpées.

Au village, en escalier, les ruelles dévalent la côte à toute allure vers la place de l’église moderne 1969 de l’Immaculée-Conception, dépourvue de clocher, remplacé par une structure en béton tenant ses cloches comme à bout de bras, et vers les ruelles bruyantes, colorées, aux odeurs épicées pour profiter de toute la joie de vivre et de la lumière éclatante du Roussillon. De partout, le panorama est superbe.

De nombreuses architectures du site sont très interessantes à voir:

Donjon de Madeloch 14ème ; 4 tours de défense 14ème,

Métairie et tombeau de Maillol à l’endroit où se trouvait son atelier,

Mas fortifié Guillaume 15ème,

Chapelle romane de la Rectorie, agrandie 18ème : ex-voto, Christ en croix 17ème, saint Jean-Baptiste 18ème, une dizaine de statues.

Chapelle romane remaniée de Notre-Dame-des-Abeilles : mobilier 18ème transféré dans les autres sanctuaires. Ermitage de Notre-Dame-de-la-Salette.

Chapelle de Cospron 17ème/18ème, d’allure romane : porte avec peintures de 1784 ; Christ 17ème, 8 oratoires. Calvaire et croix sur la route de Banyuls à la Ville d’Amont.

Détour obligé aux villages de Collioure et Cerbère

Publié dans Villages Pyrenees Orientales 66 | Pas de Commentaire »

Collioure (66)

Posté par villagesenfrance le 13 février 2008

Collioure
Album : Collioure

9 images
Voir l'album
A l’origine oppidum préhistorique, le lieu du village fut utilisé dès le VIe siècle av. JC par les phocéens.

En 1207, les chevaliers du temple de Jérusalem bâtissent une commanderie.

Ancienne résidence des Rois d’Aragon et de Majorque, il accueille des expositions de peintures et des expositions permanentes qui présentent les activités économiques traditionnelles catalanes. Le village fait parti aujourd’hui des villages de caractère du département.
http://www.collioure.com

 

Source: http://www.villagesdefrance.free.fr

 

Publié dans Villages Pyrenees Orientales 66 | Pas de Commentaire »

12
 

Chiara |
Les apprentis comédiens |
mes ouvrages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | masque
| La magie dans tous ses états.
| Famille-Amis-Echanges-Loisi...